turk health expert
turk health expert

Urologie

Le service d'urologie de notre hôpital fournit des services d'examens urologiques, d'observation et de traitement de haute qualité aux patients adultes et pédiatriques avec son personnel dynamique et bien informé. Notre médecin travaillant dans le département d'urologie vise à présenter parfaitement des services d'urologie en utilisant son expérience clinique et s ses connaissances basées sur des études et recherches scientifiques.

EXAMEN D’INFERTILITÉ MASCULINE VARICOCÈLE

La varicocèle est la dilatation des veines menant aux testicules et par conséquence le recul du flux sanguin. La varicocèle survient au taux de 85% dans le testicule gauche (puisque la veine testiculaire gauche est versée dans la veine rénale qui est plus éloignée avec une pression élevée) et de 15% bilatérale. Si la varicocèle n'est visible que au testicule droit, un examen supplémentaire est nécessaire.

Environ 15 à 20% des mariages ont le problème de ne pas avoir d'enfants à tout moment et en nombre qu'ils voulaient. Dans le problème de l'infertilité des couples, les facteurs masculins atteignent 20%, et dans 40% des couples, le problème masculins s'ajoute au problème féminins; Chez 50 à 60% des couples ayant des difficultés à avoir des enfants, on constate qu'un problème masculin contribue en partie au problème de l'infertilité. Bien que la plupart des problèmes masculins puissent être compris à partir de l'examen et de l'analyse du sperme, mais certaines cas peuvent nécessiter des examens spéciaux.

Comme la première étape, l'évaluation de l'infertilité masculine commence par un entretien avec avec au moins deux spermiogrammes évalués selon les critères de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) en donnant des exemples de spermatozoïdes avec une méthode appropriée.

Si l'examen ou du test du sperme identifie un problème à la suite des évaluations, les examens détaillés seront effectués. Il peut s'agir d'examens plus détaillés avec les spermatozoïdes, les analyses hormonales, une échographie et d'autres tests radiologiques et génétiques. À la suite des tests, les traitements commencent à augmenter la capacité de fécondation en augmentant le nombre, la motilité et la qualité des spermatozoïdes dans le sperme de l’homme.

Certains des hommes ayant des problèmes d'infertilité peuvent être traitées en remplaçant les hormones déficientes ou en augmentant la quantité de spermatozoïdes par les médicaments chez les patients ayant une structure hormonale appropriée.

EXAMEN DE VARICOCÈLE

La microchirurgie est la méthode la plus réussie techniquement et la moins compliquée de chirurgie de la varicocèle. Le succès technique du taux d'opération microchirurgicale de la varicocèle peut augmenter de 99%, le taux de complications graves peut diminuer à 0% et le taux de complications mineures peut diminuer jusqu'à 3-5%. Le risque d'hydrocèle augmente jusqu'à 40% et les lésions artérielles jusqu'à 5% dans les autres techniques d'opération. La méthode d'embolisation, qui est une intervention radiologique dans le traitement de la varicocèle, n'est pas préférée en raison du faible succès et des taux de complications élevés et graves. L'opération microchirurgicale de la varicocèle n'est pas une simple intervention chirurgicale. La technique microchirurgicale ne réussit qu'avec du personnel spécialement formé et expérimenté. Une application inadéquate et incorrecte de la microchirurgie, comme toute autre méthode, peut entraîner des complications importantes et même la perte d'organes. Après les opérations infructueuses de varicocèle effectuées avec la microchirurgie et d'autres techniques anciennes, il y a nombreux patients qui ont varicocèle persistent ou rencontrent des problèmes dus à des complications telles que l'hydrocèle et la perte de testicule. Certains de ces patients dont la qualité du sperme ou les résultats du spermiogramme se sont détériorés ou même réduits à zéro peuvent bénéficier d'une microchirurgie corrective, mais certains d'entre eux ne peuvent pas être aidés.

La varicocèle peut également causer de la douleur. Bien qu'il ne puisse être garanti que la douleur disparaîtra, la douleur est éliminée dans de nombreux cas avec l'application de méthodes microchirurgicales et de techniques chirurgicales.

CANCER TESTICULAIRE

Le cancer testiculaire survient dans un ou deux testicules de jeunes hommes. Il est hautement traitable et guérissable.

Les testicules sont les organes du système reproducteur masculin. Chez un homme adulte, ces deux organes, plus petits qu'une balle de golf, sont situés sous le pénis dans une vésicule appelée scrotum.

Les testicules produisent la testostérone, une hormone masculine. En même temps, la production de sperme se fait ici. Les spermatozoïdes produits dans les testicules sont transportés par le canal déférent (canal du sperme) dans la vésicule séminale. Ici, le sperme se mélange au liquide produit par la prostate. Lors de l'éjaculation, les spermatozoïdes, la sécrétion des vésicules séminales et la sécrétion de la prostate pénètrent dans l'urètre, ce qui permet le passage de l'urine et du sperme au centre du pénis.

Les testicules sont constitués de nombreux types de cellules. Chacun de ceux-ci peut causer un ou plusieurs types de cancer. Il est essentiel de distinguer les types de cancer car le diagnostic et le traitement sont différents selon les cellules cancéreuses.

SÉMINOME

Les séminomes se développent à partir des cellules germinales productrices de spermatozoïdes du testicule. L es séminomes classiques (typiques) et les séminomes spermatocytaires sont des deux principaux types de séminomes.

Les médecins décident de quel type ils sont basés sur leurs images au microscope. Plus de 95% des séminomes sont de type classique. Ceux-ci sont généralement observés chez les hommes de la fin des années 30 au début des années 50.

Les séminomes spermatocytaires sont le type qui observe chez les hommes plus âgés. L'âge moyen des hommes diagnostiqués avec un séminome spermatocytaire est d'environ 55 ans. C'est 10 à 15 ans de plus que l'âge moyen des séminomes de type classique. Les séminomes spermatocytaires se développent plus lentement que les séminomes classiques et se propagent moins aux autres organes du corps.

NON SÉMINOMES

Ce type de tumeur de cellule germinale est observé chez les hommes de la fin de la puberté au début de la quarantaine. Il y a 4 types de base de tumeurs non séminomateuses: le carcinome embryonnaire, le carcinome du sac vitellin, le choriocarcinome et le tératome. Bien que cela ne change pas le traitement la plupart des tumeurs sont un mélange d'au moins 2 types différents. Tous les non-séminomes sont traités de la même manière.

Carcinome Embryonnaire: Ce type de tumeurs germinales non séminomateuses constitue 40% des tumeurs testiculaires. Le carcinome embryonnaire pur n'est observé que dans 3 à 4%. Ces tumeurs ressemblent à l'apparition très précoce de l'embryon quand on voit au microscope. En se développant rapidement ce type de tumeurs non séminomateuses se propage à l'extérieur du testicule.

Carcinome Du Sac Vitellin: Puisqu’ils sont comparés au sac œuf d'un embryon humain précoce ceux-ci sont appelés sac vitellin. Les autres noms sont les tumeurs des sinus endodermiques, le carcinome embryonnaire infantile ou l'orchidoblastome. Les tumeurs du sac vitellin sont le type de cancer testiculaire le plus courant chez les enfants. Ils sont traités avec beaucoup de succès lorsqu'ils sont vus chez les enfants. Elle est plus inquiétante lorsqu'elle est vue chez l'adulte, surtout lorsqu'elle est vue sous forme pure (il n'implique pas d'autres tumeurs non séminomateuses).

Même s'ils se sont propagés les carcinomes du sac vitellin répondent très bien à la chimiothérapie. Ces types de tumeurs émettent une protéine connue sous le nom de alpha-fœtoprotéine (AFP) au sang. L’existence d'AFP dans le sang est utile pour diagnostiquer et surveiller la réponse du patient au traitement.

Choriocarcinome: Les choriocarcinomes sont des types de cancer très rares et très agressifs chez les adultes. Ces types de cancers se propagent rapidement aux organes distants du corps (poumon, os et cerveau). Le choriocarcinome pur n'est pas courant dans le testicule. En général, le choriocarcinome est observé dans les tumeurs à cellules germinales mixtes avec d'autres cancers non séminomateux.

Tératomes: Lorsqu'ils sont observés au microscope, les tératomes apparaissent comme trois couches de l'embryon en développement: l'endoderme (couche la plus interne), le mésoderme (couche intermédiaire) et l'ectoderme (couche externe). Les 3 principaux types de ces tumeurs sont le tératome mature, le tératome immature et la transformation maligne du tératome.

Les tératomes matures sont formés de cellules similaires aux cellules tissulaires adultes. Peu souvent ils se propagent aux tissus périphériques et aux organes distants. En général ils sont généralement traités chirurgicalement.

Parfois il y a des résidus de tératome mature après la fin de la chimiothérapie pour le traitement des tumeurs à cellules germinales mixtes sans sémine. Ceux-ci peuvent être le résidu de la tumeur que la chimiothérapie a tué certains d'entre eux. La chimiothérapie peut transformer les non-séminomes en tératomes selon certains experts.

Les tératomes immatures sont des cancers sous-développés de cellules similaires aux embryons précoces. Les tératomes immatures se développent dans les tissus voisins (invasion) et se propagent hors du testicule (métastases) contrairement aux tératomes matures. En outre, ces types de tumeurs peuvent parfois réapparaître (rechute) des années après le traitement.

Les tératomes malignes sont des cancers très rares. Bien que ceux-ci ressemblent à des tératomes matures dans certaines régions, ce sont des cancers qui se développent à l'extérieur du testicule (muscles, poumons et glandes intestinales ou cerveau) dans d'autres régions.

TUMEURS STROMALES

Les tumeurs peuvent se développer dans les tissus de soutien et producteurs d'hormones ou aussi le stroma du testicule. Ces tumeurs sont appelées tumeurs stromales gonadiques. Ils représentent 4% des cancers testiculaires chez l'adulte, mais ils représentent 20% des cancers testiculaires de l'enfance. Il s'agit de deux types principaux de tumeurs à cellules de Leydig et de tumeurs à cellules de Sertoli.

Tumeurs à cellules de Leydig: Ces tumeurs se développent généralement à partir de cellules de Leydig qui produisent des hormones sexuelles mâles (androgènes, testostérone). Les tumeurs à cellules de Leydig surviennent aussi bien chez les adultes (75% des cas) que chez les enfants (25% des cas). Ils produisent souvent des androgènes, mais parfois ils produisent des œstrogènes (hormones sexuelles féminines). La plupart des tumeurs à cellules de Leydig ne se propagent pas en dehors du testicule et sont traitées chirurgicalement. Mais parfois, ils se propagent à d'autres parties du corps. En cas de métastase, les tumeurs à cellules de Leydig ont peu de chances d'être traitées car elles ne répondent pas bien à la radiothérapie ou à la chimiothérapie.

Tumeurs à cellules de Sertoli: Ces tumeurs se développent à partir de cellules de Sertoli qui soutiennent et nourrissent les cellules productrices de spermatozoïdes. Comme les tumeurs à cellules de Leydig, elles sont pour la plupart bénignes (non invasives). Cependant, s'ils se propagent, ils résistent à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Tumeurs testiculaires secondaires: Les tumeurs testiculaires secondaires sont des tumeurs qui commencent dans un autre organe et se propagent au testicule. Le lymphome est la tumeur testiculaire secondaire la plus courante. Le lymphome testiculaire est plus fréquent que les tumeurs testiculaires primitives chez les hommes de plus de 50 ans. Le traitement général est une excision chirurgicale suivie d'une radiothérapie et / ou d'une chimiothérapie. Chez les enfants atteints de leucémie, les cellules leucémiques peuvent parfois produire des tumeurs dans le testicule.

Les cancers de la prostate, du poumon, de la peau (mélanome), des reins et d'autres organes peuvent également se propager aux testicules. Cependant, ces cancers ont peu de chances d'être traités car le cancer s'est déjà propagé à d'autres organes. Le traitement dépend de quel organe a eu un cancer.

Traitement Des Tumeurs Testiculaires

Le traitement de toutes les tumeurs testiculaires est une méthode ouverte d'excision du testicule (orchidectomie inguinale radicale) indépendamment de son stade et de son diagnostic. Les traitements supplémentaires peuvent être nécessaires (comme la chimiothérapie ou la radiothérapie ou l'opération de dissection des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux) en fonction du résultat de la pathologie à voir après cette chirurgie.

CANCER DE LA PROSTATE

La prostate est une glande que l'on trouve uniquement chez les hommes. Il a la taille d'une noix et est situé juste en face du rectum, juste en dessous du bas du pénis. Il englobe la partie interne de l'urètre, qui transporte l'urine et le sperme vers l'extérieur du pénis. L'une des fonctions de la prostate est de produire une partie du liquide séminal qui maintient en vie et protège le sperme. Les cellules génèrent le tissu de la prostate, se développent sous l'effet de la testostérone, l'hormone masculine de base et restent en bonne santé. Le nom générique donné à toutes les hormones masculines est androgène.

Les cellules cancéreuses de la prostate se développent à partir des cellules de la glande prostatique. Presque tous les cancers de la prostate se développent à partir du tissu glandulaire (adénocarcinome). Le cancer de la prostate se développe généralement très lentement dans la prostate et pénètre finalement dans la surface externe de la prostate. Il peut également se propager directement aux tissus des organes voisins. A terme, elle peut pénétrer dans les tissus distants de notre corps, et en particulier vers les os (métastases = directe ou propagée vers le système lymphatique et la circulation sanguine et autres tissus). Si le cancer de la prostate se propage, il se propage d'abord des canaux lymphatiques aux ganglions lymphatiques de la région pelvienne. Le tissu lymphatique est un liquide transparent incolore contenant des cellules du système immunitaire. Les vaisseaux lymphatiques transportent ce liquide vers les ganglions lymphatiques. Les cellules cancéreuses peuvent pénétrer dans les canaux lymphatiques et traverser les ganglions lymphatiques et continuer à se propager à partir de là. Si les cellules cancéreuses de la prostate atteignent les ganglions lymphatiques, il est possible qu'elles puissent passer à d'autres organes de notre corps.

Symptômes Du Cancer De La Prostate

Malheureusement, aucun symptôme ne constante dans nombreux patients peuvent avant la fin. Cela ne peut causer aucune plainte. À cause de cela, il est très important que vous ou d'autres hommes qui sont des membres de votre famille âgés de plus de 40 ans consultent un médecin pour cette maladie et subissent un contrôle régulier les années suivantes. Les symptômes n'apparaissent qu'après une obstruction des voies urinaires. Si on a l'une des plaintes suivantes, un médecin doit être consulté.

  • Il peut y avoir des symptômes tels que:
    Miction fréquente

  • Difficulté à uriner

  • Miction fine et discontinue

  • Brûlure et douleur à la miction

  • Sang à la miction

  • Douleur au dos, à la hanche et lombaire

  • idrarda kan ya da iltihap olması

  • Sang et douleur dans le sperme


Traitement Du Cancer De La Prostate

  • Prostatectomie radicale: rétropubienne - périnéale, laparoscopique, robotique

  • Radiothérapie: externe - curiethérapie

  • Hormonothérapie: castration chirurgicale - castration médicale

  • Chimiothérapie

  • Cryothérapie

Pour déterminer l'option de traitement les critères les plus importants ;

La condition général du patient, la hauteur de l’Antigène Spécifique De La Prostate (APS), la caractéristique cellulaire lors de la biopsie (score de Gleason) et le stade du cancer. Eu égard aux symptômes précédentes, la méthode de traitement la plus appropriée pour le patient est déterminée et appliquée par les urologues.

CANCER DU REIN

Dans le rein les nombreux types de cancer peuvent se développer. Nous divisons ces types de cancer en deux groupes: bénigne et malin. La masse la plus courante dans le rein est constituée de simples kystes rénaux. Le kyste rénal est une masse bénigne et est entièrement différent du cancer. Les kystes rénaux, qui surviennent souvent accidentellement, ne menacent jamais la vie humaine. Les patients avec des kystes rénaux détectés ont généralement une panique inutile et cherchent un traitement. En fait, les kystes rénaux ne nécessitent généralement même pas de traitement. Seul le contrôle est presque toujours suffisant.

Le cancer du rein, en revanche, est une masse maligne qui, contrairement aux kystes rénaux, peut constituer une menace pour la vie humaine. En raison du but de cet article, le cancer des cellules rénales, qui est la masse rénale maligne la plus courante chez les adultes, sera expliqué. Le cancer des cellules rénales provient des tissus qui filtrent le sang dans le rein et des tissus qui produisent l'urine. Il peut se propager aux ganglions lymphatiques, au foie, au gros intestin et au pancréas à mesure que le cancer du rein se développe. En outre, les fragments de tumeur détachés de la tumeur principale peuvent progressivement se déposer sur d'autres parties éloignées du corps (métastases).

Causes Possibles Du Cancer Du Rein

Le cancer du rein survient généralement entre 50 et 70 ans. 2 à 3 fois plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. La cause du cancer du rein n'est pas encore connue proprement. Cependant, les chercheurs ont identifié certains facteurs en termes de développement du cancer du rein. Mais, toutes les personnes atteintes de ces facteurs de risque ne développeront pas un cancer du rein, et aussi tous les patients atteints d'un cancer du rein peuvent ne pas avoir ces facteurs.

Cigarette: Le risque de cancer du rein chez les fumeurs est deux fois plus élevé selon les études. Ce risque augmente dépendant de la quantité de cigarettes fumées par jour et la durée. Le risque accru régresse avec le temps quand on arrête de fumer.


Antécédents Familiaux: S’il y a un parent atteint d'un cancer du rein dans la famille, le risque de développer un cancer du rein augmente.


Diète Un diète riche en calories et des aliments frits augmentent le risque.


Hypertension: Les patients souffrant d'hypertension développaient 3 fois plus de cancer du rein selon certaines études.


Obésité: Un surpoids peut augmenter le risque de cancer du rein, en particulier chez les femmes. Facteurs De Risque Professionnels: Les travailleurs de l'industrie de l'acier, du pétrole, du cadmium, de l'industrie du plomb et ceux subis à l'amiante courent un risque accru de cancer du rein.


Radiation: Les personnes qui ont déjà reçu des radiations à des fins thérapeutiques ou qui ont été subis à des radiations pour l’autre raison présentent un risque accru.


Dialyse: Chez les patients qui suivent un programme d'hémodialyse à long terme en raison d'une insuffisance rénale chronique le risque de kystes rénaux et de cancer du rein est plus élevé .

Génétique: La maladie de Von Hippel-Lindau est une maladie génétiquement héréditaire et peut causer l’insuffisance rénale bilatérale et un cancer des autres organes. Ces patients et leur famille doivent être étroitement faites suivi.

Symptômes du cancer du rein:

Le cancer du rein peut ne pas causer de plainte très évidente dans les premiers stades. Les cancers du rein détectés accidentellement sont pour la plupart guérissables. En d'autres termes, quand on il s’agit de diagnostic précoce, le traitement devient plus facile et la possibilité de guérison complète du cancer augmente. Cependant, les possibilités de traitement diminuent à mesure que la tumeur se développe et se propage. Il est préférable de ne pas négliger les contrôles de routine pour un diagnostic précoce. De ce fait le risque de détection accidentelle augmentera et il sera donc possible de se guérir de la maladie. Portant, un ou plusieurs des symptômes ci-dessous peuvent survenir en fonction de la prévalence;

  • Sang dans l'urine: Il peut être vu à l'œil nu par instants, il peut disparaître parfois. Il ne peut être vu que dans l'analyse d'urine en certains cas.

  • Masse dans la région rénale.

  • Douleur

  • Inappétence

  • État malade général

  • Perte de poids

  • Fièvre élevée répétitive

  • Hypertension artérielle (hypertension)

Anémie

Les symptômes liés à l'organe qu'il s'est propagé peuvent être vues quand le cancer s'est propagé. Par exemple, s'il se propage aux poumons, il peut s'agir de toux, d'essoufflement, d'expectorations sanglantes chez les patients présentant une dissémination osseuse; des signes tels que douleurs osseuses, maux de tête, paralysie, perte de conscience chez les personnes ayant une propagation cérébrale.

Traitement du cancer du rein:

Le traitement de la tumeur rénale est déterminé en fonction de l'âge du patient, de l'état de santé général et de le stade du cancer. Dans le traitement des cancers du rein la chirurgie est la méthode standard. Selon le stade, la taille et la quantié du cancer, soit le rein, la glande surrénale et la membrane environnante et les couches adipeuses peuvent être complètement éliminés par une opération radicale (néphrectomie radicale), ou seule la tumeur peut être partiellement éliminée (néphrectomie partielle). La technique chirurgicale peut être déterminée une opération ouverte ou une méthode fermée appelée laparoscopie par le chirurgien. Si le rein reste est normal, l'excision du rein malade ne pose aucun problème en termes de fonction rénale. Le patient peut généralement sortir de l'hôpital peu de temps (3-4 jours) après la chirurgie dépendant de la technique chirurgicale. Après avoir sorti de l'hôpital, les activités quotidiennes normales peuvent être facilement continuées. Ensuite, selon la recommandation de votre médecin, vous devez retourner à l'hôpital pour être à nouveau évalué. En plus d'évaluer l'état général postopératoire, il est absolument nécessaire d'effectuer ce contrôle afin de prévoir la prochaine situation de votre maladie. Pour partager tous les détails de votre maladie avec votre médecin ce contrôle est le meilleur moment. Les prélèvements extraits sont examinés par la méthode histopathologique et le type, le caractère et l'étendue de la propagation de la tumeur sont déterminés. Cela confirme à la fois le diagnostic et donne des informations sur la propagation.

La plupart des patients n'ont pas besoin de traitement supplémentaire si le cancer est dans le fascia Gerota. Si la tumeur est à l'extérieur du fascia ou est présente ailleurs, un traitement postopératoire supplémentaire sera nécessaire.

CALCUL RÉNAL

Les calculs rénaux, appelés «néphrolithiase» ou «lithiase urinaire» en médicine, sont le nom donné aux substances minérales dures accumulées dans les reins.

Si les substances telles que l'oxalate de calcium ou l'acide urique se trouvent dans l'urine à une concentration plus élevée que ce qui est normalement attendu, des calculs rénaux se forment. Ces substances peuvent précipiter dans le rein sous forme de cristaux et se développer avec le temps pour former un calcul rénal. Les calculs peuvent être retirés du corps en déplaçant ou en descendant les canaux urinaires. Cependant, les calculs qui se fixent à n'importe quel niveau du canal urinaire et empêchent l'écoulement de l'urine provoquent souvent des douleurs rénales typiques terribles et graves.

Facteurs De Risque

Certaines maladies et habitudes déclenchent le risque de formation de calculs rénaux chez un individu. En particulier, un patient ayant des problèmes de calculs de calcium dans son dossier médical précédent a un risque plus élevé d'avoir à nouveau une maladie de calculs rénaux. La probabilité d'une seconde formation de calculs chez les patients atteints de calculs rénaux dans le passé est de 15% en un an et de 80% en 10 ans.

Les patients souffrant de goutte et ceux dont l'urine est riche en acide urique ont un risque plus élevé de calculs rénaux. En outre, certains médicaments qui entraînent la formation de cristaux augmentent le risque de maladie des calculs rénaux. En cas de diarrhée fréquente ou chronique ou suite à une perte de liquide, les personnes qui produisent une urine intensive et acide peuvent développer des calculs rénaux.

Facteurs De Risque

Bien que la cause exacte de calcul soit inconnue, les facteurs de risque sont:

  • Infection du système urinaire

  • Troubles structurels du rein

  • Ceux qui ont une maladie rénale (acidose tubulaire rénale, maladie rénale kystique ...)

  • Habitudes alimentaires

  • Apport hydrique insuffisant

  • Vivre en zone climatique chaud

  • Hypercalciurie, cystinurie, hyperoxalurie, hyperuricosurie

  • Certains médicaments (acétazolamide, médicaments antiviraux ...)

  • Certaines maladies intestinales (maladie inflammatoire de l'intestin ...)

  • Facteurs génétiques

  • Chirurgie intestinale antérieure (by-pass jéjono iléal)

  • Maladies métaboliques (ex: hyperparathyroïdie, goutte ...)

  • Méthodes contraceptives[changer | changer de source]

  • Boire beaucoup de liquides, principalement de l'eau (2,5 litres par jour)

Symptômes

La douleur est le symptôme le plus courant de la maladie du calcul. Chez certaines personnes l’intensité de la douleur rénale est observée comme une douleur sourde, tandis que chez d'autres, elle peut être extrêmement sévère, angoissante et suffisamment intense pour nécessiter une hospitalisation.

Les crises de douleur sont dues au mouvement du calcul dans l'uretère et aux spasmes qui lui sont associés. Les crises de douleur intenses durent généralement entre 20 et 60 minutes. La douleur rénale survient du côté du corps où se trouve le calcul. En fonction de la localisation et du mouvement du calcul a localisation de la douleur peut varier. Les calculs dans le rein ou l'uretère supérieur provoquent une douleur au flanc entre les côtes et la hanche. Les calculs dans le bas de l’uretère et près de la vessie provoquent des douleurs irradient dans l’abdomen inférieur ou vers les organes génitaux.

La douleur n'est pas le seul symptôme de la maladie des calculs rénaux. Le sang dans l'urine, les nausées, les vomissements, la sensation de brûlure douloureuse pendant la miction et la sensation de la miction sont également observés chez les patients. De manière captivante, les calculs rénaux asymptomatiques sont également trouvés. Ces calculs sont seulement détectés par hasard lors du contrôle ou sur les examens à d'autres fins.

Que pouvez-vous faire pour le prévenir?

En formation de calculs, les habitudes alimentaires jouent également un rôle important. Il est possible de prévenir dans une large mesure la formation de calculs en faisant attention au régime alimentaire:

  • Éviter de consommer des boissons acides telles que le cola et les sodas, si possible.

  • Réduire la consommation de thé et de café.

  • Le jus de pamplemousse et le jus de pomme peuvent augmenter le risque de maladie du calcul. Mais, le jus de citron pur est protecteur.

  • La non-consommation de lait et de produits laitiers augmente le risque de formation de calculs. Les régimes sans calcium ne doivent pas être appliqués. Les aliments tels que le lait, le yogourt et le fromage doivent être consommés avec la modération.

  • Consommez des aliments riches en fibres.

  • Éviter la consommation excessive d'aliments à haute teneur en oxalate tels que les betteraves, le soja, le thé, le chocolat, le cacao, les figues séchées, le poivre noir, les noisettes, le persil, les graines de pavot, les épinards, les fraises, les mûres.

  • Les personnes atteintes de la maladie du calcul devraient limiter leur consommation de bière et autres boissons alcoolisées, anchois, sardines, abats, légumineuses séchées, champignons, épinards, asperges, chou-fleur et viande.

  • Réduire l'utilisation de sel.

  • Se déplacer et faire de l'exercice d'une manière qui ne blesse pas le corps.

  • La vie loin du stress.

Options De Traitement Du Calcul

1-Urétérorénoscopie Flexible (URS Flexible), Chirurgie Intrarénale Rétrograde (CIRR)

Les calculs rénaux peuvent être complètement éliminés par la voie endoscopique (sans aucune incision) grâce à la méthode URS flexible, qui est l'une des dernières technologies dans le traitement des calculs rénaux. Les calculs sont vus avec une caméra et éliminés à l'aide du laser après avoir atteint le rein par voie endoscopique dans cette méthode. L’autre avantage de cette technique, qui a un taux de réussite très élevé, est que l’hospitalisation est de 1 jour.

2- Lithotripsie Extracorporelle Par Ondes De Choc (LECOC)

Les ondes de choc d'un foyer sont dirigées sur le calcul, brise lui. Il existe des appareils qui se concentrent avec les rayons X et les ultrasons. Les fragments de calcul brisés sont excrétés par l'urine. LECOC ne peut pas réussir pour toutes les calculs. Le succès dépend du type, de la dureté, de la taille et de la localisation du calcul dans les voies urinaires. Alors que certains calculs peuvent être brisés lors de la première séance, les séances répétitives peuvent être nécessaire pour certains calculs. Un inconfort et une douleur peuvent être ressentis pendant la session LECOC. À cause de cela les analgésiques sont utilisés avant le traitement. Pour la plupart, il n'est pas nécessaire de rester à l'hôpital post-opératoire. C'est la principale méthode qui peut être appliquée à la majorité des patients nécessitant un traitement interventionnel. Il est accepté comme un bon traitement des calculs rénaux et de la partie supérieure de l'uretère. Mais, pour les calculs de plus de 2 cm, durs ou qui remplissent complètement le rein ce n'est pas une méthode appropriée. L'onde de choc à haute énergie dirigée directement vers le calcul se déplace sans endommager la peau et les organes internes et a un effet de rupture sur la surface du calcul dans cette méthode. Avec cette énergie d'onde de choc, les calculs sont brisés en petits fragments et facilement éliminés des voies urinaires.

3-Néphrolithotomie percutanée (PCNL)

La région du dos au niveau des reins est incisée de 0,5 - 1 cm lorsque la chirurgie endoscopique des calculs rénaux. Sous le contrôle radiographique un tube mince qui est ouvert aux deux extrémités est placé au rein. À l'aide du dispositif optique placé à travers ce tube, le calcul est vu sur le moniteur avec le système vidéo et éliminé à l'aide d'outils spéciaux. La préservation de la structure normale des tissus corporels est l'avantage le plus important de la chirurgie percutanée. En conséquence, le processus de guérison est rapide. Les patients passent la période postopératoire beaucoup plus confortablement que la chirurgie ouverte. En général, les patients sortent de l’hôpital en 2-3 jours et peuvent rapidement reprendre leurs activités quotidiennes. C'est un temps relativement court par rapport à la chirurgie ouverte des calculs rénaux. Le succès de LECOC diminue considérablement surtout dans les calculs installés dans les poches inférieures du rein et les gros calculs. La chirurgie PCNL est une procédure mini-invasive très réussie dans ces cas. Afin d’éliminer le calcul pendant la procédure chirurgicale, la lithotripsie pneumatique et la lithotritie au laser sont utilisées. Même les calculs les plus durs sont facilement brisés grâce aux technologies. Le calculs qui recouvrent tout le rein et «calculs coraliformes» nommés peuvent également être intervenus.

4-Urétérolitotripsie

Les calculs urétéraux peuvent être éliminés par l’intervention avec urétérorénoscopie (URS). Il n'y a pas d'incision dans l'URS. Le calcul est exposé dans l'uretère éliminé en envoyant un outil endoscopique spécial dans les voies urinaires. La plupart des patients peuvent sortir de l’hôpital le même jour et reprendre leur vie normale le lendemain. Le taux de réussite est élevé (96% - 100% de réussite) principalement pour les calculs dans l'uretère inférieur et moyen. Il est utilisé pour éliminer les calculs qui provoquent une obstruction dans les parties inférieure et moyenne de l'uretère par l’urétéroscopie. Un outil télescopique très fin est passé à travers l'urètre et la vessie et dans l'uretère lors d'une intervention urétéroscopique. Le calcul qui provoque l'obstruction en se déplaçant à travers l'uretère est atteinte et le calcul est retiré par cet endoscope fin et flexible. Les patients sont contrôlés par l’échographie et une imagerie un an après le premier incident de calcul Afin de ne plus souffrir de la maladie de calcul les patients doivent faire particulièrement attention à l'apport hydrique pendant cette période.

Cher patient, toutes ces options de traitement sont appliquées dans notre hôpital. Pour plus d'informations, veuillez nous contacter.

EXAMEN D’INFERTILITÉ MASCULINE MICRO TESE

De nous jours l'infertilité masculine constitue environ la moitié des couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants dans la société. En d'autres termes, la moitié des couples infertiles ont un facteur chez leurs hommes. En plus des raisons liées aux hommes telles que l'azoosperme (absence de spermatozoïdes chez l'homme), et l'éjaculation rétrograde (écoulement vers l'arrière des spermatozoïdes), la procédure de traitement doit être démarrée sans attendre des facteurs tels que l'âge de la femme. Elle a permis aux hommes d'avoir des enfants même s'il n'y a pas de spermatozoïde dans leur sperme (liquide contenant des cellules germinales masculines sous la forme d'un adhésif blanc à l'intérieur du pénis lors de l'éjaculation) grâce à la méthode ICSI (Microinjection). Afin d’effectuer cette procédure, la production de spermatozoïdes dans les testicules de la personne doit être du sperme même s'il y en a une petite quantité. C'est-à-dire le sperme doit être obtenu de la personne à prélever. En fonction de l'état du patient les différentes méthodes sont utilisées pour obtenir les spermatozoïdes aux testicules La biopsie peut être réalisée aux testicules chez les hommes ne contenant pas de spermatozoïdes à la suite de l'analyse de la semence (liquide masculin sans spermatozoïdes). On cherche à trouver la cause de l'absence de spermatozoïdes dans ce processus. En d'autres termes, on tente de révéler si les spermatozoïdes ne sont pas produits ou parce qu'il y a une obstruction ou qu'aucun spermatozoïde n'est vu dans la semence. Pour les patients souffrant de troubles graves de la production de spermatozoïdes TESE (extraction de spermatozoïdes testiculaires) est une procédure effectuée afin de trouver de petits foyers qui produisent des spermatozoïdes dans les testicules. En prélevant de petits morceaux millimétrés dans quelques foyers dans les testicules on observe la présence de spermatozoïdes. Micro tese est la procédure de recherche de spermatozoïdes à partir des canaux qui produisent des spermatozoïdes à l'aide d'un microscope. Il y a une probabilité de 36 à 68% de trouver des spermatozoïdes chez les hommes qui ont des problèmes de production de spermatozoïdes qui ne sont pas causés par une obstruction grâce à cette procédure.

Lors de chaque biopsie avec moins de tissu testiculaire par la procédure micro tese les chances de trouver des spermatozoïdes augmentent. Le taux de détection des spermatozoïdes dans la procédure micro-tese est plus élevé par rapport à la procédure TESE classique. En même temps lors de la biopsie, les lésions vasculaires et nerveuses dans la zone du testicule minimisées sont son avantage distinctif et cela permet de trouver plus facilement les spermatozoïdes en petits fragments à l'embryologiste. Puisqu’une anesthésie générale et peut être appliqué au patient, après la procédure micro-tese, le patient, dont la procédure est réalisée est gardé en observation pendant 2 à 3 heures. Le patient doit éviter les activités physiques intenses, comme les longs trajets et la conduite prolongée pendant 7 jours. Puisqu’elle entraînera des difficultés en termes d'anesthésie locale, l’anesthésie générale est préférée si la personne reste immobile pendant une longue période lorsque le microscope opératoire est utilisé pendant le micro-traitement. En comparaison avec la procédure de biopsie testiculaire multilatérale locale précédemment appliquée la procédure effectuée au microscope présente de multiples supériorités. Grâce au zoom de 20 fois avec le microscope de traitement, les structures du testicule sont examinées en détail et des prélèvement sont collectés dans les zones où la production de spermatozoïdes est effectuée. Les parties avec moins de structure vasculaire sont sélectionnées au microscope et une incision est pratiquée lors de l'incision du testicule. Au cours de la procédure de micro tese, cette application minimise les saignements qui peuvent survenir. Et aussi il permet la protection des vaisseaux qui nourrissent les testicules. Puisque très peu de tissu sera enlevé (70 fois moins qu'une biopsie polyvalente), cela ne provoque pas de diminution du taux d'hormone de testostérone (hormone masculine) dans le sang. Sous l’anesthésie générale ou locale: la procédure de recherche de spermatozoïdes dans les testicules peut être appliqué de deux manières. Les procédures effectuées avec une anesthésie locale consistent à obtenir des spermatozoïdes des testicules avec une aiguille ou à retirer le tissu testiculaire avec une petite incision. Les méthodes sont choisies lorsqu'il est assuré que les spermatozoïdes sont produits dans le testicule et qu'aucun spermatozoïde n'est vu dans le sperme en raison de l'obstruction.

Également la détection des spermatozoïdes à partir des testicules peut être effectuée au microscope chez les hommes qui n'ont pas de spermatozoïdes dans les testicules en dehors de micro-tese. L'anesthésie générale est utilisée dans la procédure appliquée avec cette méthode.

CANCER DE LA VESSIE

Cancer de la vessie est une prolifération incontrôlée des cellules qui composent la vessie. Le cancer de la vessie provient de la couche cellulaire couvrant l'intérieur de la vessie urinaire. On parle de cancer superficiel de la vessie si cette prolifération cellulaire seulement est limitée à la couche superficielle de la vessie. On parle de cancer de la vessie envahissant si la prolifération cellulaire s'approfondit et passe dans la couche musculaire et adipeuse.

Le cancer de la vessie qui est passé dans la couche musculaire peut se propager aux tissus périphériques. Il peut atteindre les tissus et métastaser à distance et peut se propager vers des organes tels que les poumons et le foie.


Symptômes Et Groupes De Risque Du Cancer De La Vessie

Cette maladie, dont la cause exacte n'a pas été déterminée, peut être vue à tout âge, mais surtout elle est observée au-delà de 60 ans, puisqu’elle peut être considérée comme une maladie d'un âge avancé. On observe cette maladie en 3 fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes et la cause la plus importante de cette maladie est le fumage.

Ce cancer, 10 fois plus fréquent chez les fumeurs que chez les non-fumeurs, est également fréquemment observé chez les personnes à prédisposition génétique et celles qui ont été exposées à des produits chimiques (comme ceux qui travaillent dans les industries de la peinture, du caoutchouc, du cuir, ) pendant une longue période.

Pour les maladies d’infections urinaires récurrentes, les patients atteints de calculs rénaux et ceux qui doivent utiliser des cathéters pendant une longue période provoquer d’augmenter le risque de cancer de la vessie.

Symptômes Du Cancer De La Vessie

  • Sang visible à la miction

  • Brûlure à la miction


Douleur à la miction et miction fréquente

Puisque ces plaintes sont des plaintes similaires avec une simple infection du système urinaire ces ne sont pas prises au sérieux mais les personnes du groupe à risque devraient particulièrement consulter un médecin lorsqu'elles ont ces plaintes.

Les choses à faire pour le diagnostic sont;

  • Analyse d'urine, culture d'urine

  • Examen échographique

  • Radiographie rénale (IVP ou tomographie)

  • Cystoscopie (procedure d'observation de la vessie avec un système de caméra légère)

Traitement Du Cancer De La Vessie
La chirurgie est la méthode de traitement utilisée chez de nombreux patients atteints d'un cancer de la vessie. Les alternatives chirurgicales sont les suivantes.

Résection transurétrale de la vessie (RTUTV): Il est possible de éliminer la tumeur sous anesthésie générale ou rachidienne à l'aide de la cystoscopie pour le cancer de la vessie de stade 0 et 1,. Il est possible d'enlever la tumeur en envoyant un outil de coupe dans la vessie grâce à la cystoscopie. Après ce type de chirurgie, RTUTV peut être répétée et une chimiothérapie ou une thérapie biologique peut être appliquée. On peut être observé le sang et la douleur à la miction pendant quelques jours après RTUTV.

Chirurgie ouverte: L’urologue débarrasse une partie ou la totalité de la vessie avec une incision faite dans votre corps.

Cystectomie partielle: S’il y a une seule et petite tumeur dans la vessie, le chirurgien peut ne pas avoir besoin de débarrasser toute la vessie et la vessie est partiellement retirée. Il peut y avoir des plaintes concernant l’incontinence urinaire, mais cela peut s'améliorer avec le temps.

Cystectomie radicale: c'est l'extraction de toute la vessie. la vessie est retirée complètement en stade II et III du cancer. Le chirurgien retire la vessie, les ganglions lymphatiques périphérique et une partie de l'urètre. D'ailleurs en retirant l'utérus chez les femmes, la prostate est retirée chez les hommes. Le chirurgien crée une nouvelle vessie à partir des intestins ou un sac de l'urine est préféré à l'extérieur du corps car la vessie est retirée .

INCONTINENCE URINAIRE

La vessie est un organe situé derrière les muscles sous le nombril, devant les intestins chez l'homme et sous l'utérus chez la femme. C'est le sac dans lequel collecte l'urine des reins.

Un signal va au cerveau par les nerfs et pour cela le cerveau envoie des signaux qui empêchent quand l'urine des reins commence à remplir la vessie, à la fois la contraction de la vessie et permettent aux muscles de retenir l'urine de se contracter. Mais, quand l'urine collectée dans la vessie commence à épuiser la capacité, les signaux au cerveau deviennent fréquents et le cerveau supprime la pression pour exercer en dirigeant la personne vers les toilettes. Ainsi, le muscle de la vessie se contracte, les muscles qui assurent la rétention d'urine se détendent et la personne urine. 350 à 500 ml d'urine peuvent collecter dans la vessie chez un adulte normal.

Puisque la vessie est élastique, elle commence à se dilater lorsque l'urine collecte,de cette façon, il n'y a pas d'augmentation de la pression dans la vessie, l'urine des reins peut facilement pénétrer dans la vessie. En outre, les muscles juste en dessous de la vessie, qui servent à retenir l'urine et qui sont constamment contractile, empêchent l'urine collectée dans la vessie de s'échapper. L'urètre chez la femme est plus court anatomiquement que chez l'homme. Certaines hormones libérées chez la femme apportent un soutien à l'urètre.

Il y a des nombreuses raisons à l'incontinence urinaire. Les raisons de l’incontinence urinaire peuvent être l’infections de la vessie (cystite chez la femme, inflammation de la vessie), les infections vaginales, les calculs et les tumeurs vésicaux, , les naissances difficiles, les changements hormonaux après la ménopause, la radiothérapie appliquée à la région abdominale, les maladies neurales et surtout l’hypertrophie de la prostate chez l'homme

En outre, les articulations entre la vessie-vagin ou entre l’uretère et le vagin entre le rein et la vessie parmi les raisons pouvant provoquer une incontinence urinaire continue chez la femme. On observe en le diabète et l'alcoolisme incontrôlés.

Les diverses chirurgies pratiquées chez l'homme ou la femme peuvent provoquer une incontinence urinaire.

Pour les hommes il y a des raisons comme les chirurgies surtout pour le cancer de la prostate, les autres chirurgies de la prostate et du col vésical, les opérations autour de la vessie et mécanisme de rétention urinaire.

Les médicaments peuvent également provoquer ou faciliter l'incontinence urinaire. Il s'agit notamment de médicaments tels que les relaxants musculaires, les médicaments antihypertenseurs, les diurétiques, les tranquillisants, les médicaments anti-dépression, les médicaments contre les allergies.

Il provoque une incontinence urinaire dans les maladies qui entraînent un ralentissement des fonctions cérébrales (comme la démence, la maladie d'Alzheimer, les maladies vasculaires).

Incontinence Urinaire Après Un Accouchement Naturel

Pendant l'accouchement naturel, les muscles qui maintiennent la vessie stable sont déchirés ou endommagés. Normalement, la vessie se déplace vers le bas, lorsque vous éternuez, toussez. Le tissu musculaire de soutien au bas empêche la vessie de se déplacer plus vers le bas et la personne ne fuit pas d'urine. Mais, la vessie se déplace vers le bas, en particulier lors des éternuements ou de la toux cause à cause de lésions ou de déchirures des muscles périphériques, puisque le tissu musculaire est endommagé le tissu musculaire de soutien sous-jacent ne peut pas fournir un soutien suffisant et la vessie s'affaisse davantage et la personne urine.

Diagnostic: Pour cela, le diagnostic est détecté par l’histoire, l’examen, le tableau de suivi urinaire quotidien, test au tampon où la quantité de l’incontinence urinaire et les tests montrant le fonctionnement de la vessie, appelés urodynamique, si nécessaire.

L'urodynamique est un examen plus détaillé appliqué aux patients qui continuent à souffrir d'incontinence urinaire malgré une chirurgie d'incontinence urinaire antérieure et aux patients qui vont subir une intervention chirurgicale. Les explorations importantes sont obtenues sur le fonctionnement de la vessie et les causes de l'incontinence urinaire avec un cathéter placé dans la vessie du patient pendant cette procédure.

Traitement chirurgical: Lorsque le traitement médical ou les méthodes d'exercice ne sont pas bénéfiques, un traitement chirurgical est appliqué.

Ces dernières années, en délaissant les méthodes de traction de la vessie vers le haut un matériau spécial qui empêche la vessie se déplaçant vers le bas de et fournit un support comme un hamac à la base de la vessie a commencé à être placé chirurgicalement car on a compris que la principale cause d'incontinence urinaire lors des éternuements et de la toux est l'insuffisance du tissu musculaire de soutien dans le plancher pelvien. Cette procédure, appelée TVT (Trans Vaginal Tape), est extrêmement simple, une courte période de récupération et une procédure ambulatoire qui ne nécessite pas d'hospitalisation. Cela peut aussi être fait avec une anesthésie locale.

C'est une étape importante dans le traitement de l'incontinence urinaire grâce à cette méthode. Il a été scientifiquement démontré que cette méthode donne de très bons résultats à long terme. Alors que le succès au début de la période est supérieur à 90%, le succès serait supérieur à 80% même 5 ans après l'opération.

HYPERTROPHIE DE LA PROSTATE

L'HBP (Hyperplasie Bénigne De La Prostate) est l'une des maladies les plus courantes chez les hommes d'âge moyen. Son incidence augmente avec l'âge. L’intervention chirurgicale est appliquée pour environ 20% des patients et un suivi et des traitements médicamenteux sont recommandés dans 80%.

Les symptômes de l'HBP sont des plaintes progressives lentes telles que les mictions fréquentes, les mictions nocturnes, la incapacité à vider totalement la vessie, entraînant une diminution de la qualité de vie. La prostate en croissance provoque un rétrécissement des voies urinaires à travers lesquelles elle passe, entraînant des mictions intermittentes et un affaiblissement du flux urinaire avec l'effet de la testostérone connue sous le nom d'hormone masculine.

Symptômes

un groupe de plaintes appelées symptômes des voies urinaires inférieures s’avèrent dans l'HBP.

  • Débit urinaire faible

  • Miction discontinue

  • Miction difficile

  • Prolongation du temps de miction

  • Difficulté à vider la vessie

  • L'envie d'uriner

  • Miction fréquente

  • Se lever pour uriner la nuit

  • Incontinence urinaire

Évaluation

Les plaintes du patient sont évaluées par IPSS (Score international des symptômes de la prostate). Les examens à effectuer sont l'examen de la prostate au doigt, la détermination du PSA (antigène spécifique de la prostate) dans le sang et l'analyse d'urine . L’examen de la prostate au doigt, la détermination du PSA sont plus important pour les urologues afin de distinguer l’hypertrophie maligne de la prostate.

Les Options De Traitement

Le traitement chirurgical est appliqué aux patients qui ont des complications dues à une hypertrophie de la prostate, qui n'améliorent pas leurs plaintes malgré les médicaments, ou qui préfèrent une méthode de traitement plus efficace. Le choix se fait en évaluant la taille de la prostate, l'état général du patient, s'il existe une autre maladie et les médicaments utilisés pour cette maladie et de nombreux autres facteurs parmi les méthodes chirurgicales. Les procédures chirurgicales ouvertes ou fermées sont appliquées selon la décision. Pour 90% des patients les méthodes fermées peuvent être appliquées. Ces opérations peuvent être réalisées sous l’anesthésie rachidienne, épidurale ou générale.

Conformément à l'état du patient les technologies de chirurgie endoscopique (fermée) de la prostate utilisées: Il s'agit d'un laser TUR monopolaire (conventionnel), bipolaire (plasmakinétique) et Greenlight.

CONTACT US